Dans notre parcours de comédiens et metteurs en scène professionnels, il nous apparaît essentiel de dédier chaque année un temps de notre travail à la transmission.

Nous menons ainsi depuis plusieurs années des ateliers dans les écoles en partenariat avec la DRAC Haute Normandie, la Ligue de l’Enseignement (FOL02 et FOL27), les Inspections Académiques de l’Eure, de Seine Maritime, d’Ile de France et du Limousin.

Chaque année, nos propositions permettent de faire un lien entre les enfants ou adolescents et nos créations. Nous travaillons bien entendu sur d’autres thèmes mais essayons toujours d’encourager les jeunes à pousser la porte d’un théâtre, à passer de l’initiation à la découverte des œuvres et des métiers de la scène.


Les Projets

AVANT-PROJET DE RESIDENCE AU CENTRE CULTUREL DE TERGNIER
PROJET « INITIATION THEATRALE DES LA MATERNELLE »
PROJET « THEATRE ET CITOYENNETE »
PROJET « THEATRE AU LYCEE »



Les Intervenants




AVANT-PROJET DE RESIDENCE AU CENTRE CULTUREL DE TERGNIER





I – PREAMBULE

Le projet d’accueil de la Compagnie CA VA ALLER au Centre Culturel de TERGNIER repose essentiellement sur notre désir de mener sur ce territoire un travail qui commence par l’observation des éléments culturels et sociaux caractérisant aujourd’hui cette ville en pleine mutation.

D’abord, nous avons été sensibles à ce que dégage la ville de Tergnier comme atmosphère et identité forte liées à son passé économique industriel. Par ailleurs, notre équipe artistique développe depuis 2004 un attachement aux œuvres ou témoignages des rapports intenses entre les individus dans les sociétés contemporaines lorsqu’ils sont face à la réalité de leur temps. C’est pourquoi nous présentons un dispositif où la création théâtrale et l’action culturelle seraient pour un temps un fil rouge entre le citoyen, la communauté et la résonance de ce passé proche. Faire naître ainsi par la parole « mise en espace », autour de notre présence à Tergnier, une émulation d’échanges sociaux et culturels à partir du Centre Culturel. Mais pas seulement…

Car pour travailler, chercher, s’inspirer ou simplement exister en tant qu’artistes dans cet espace qu’est la ville, il nous paraît important de pouvoir naviguer avec et pour les habitants, d’un lieu à un autre. Connaître leurs repères, qu’ils nous les fassent découvrir et que nous les y surprenions à travers des rendez-vous ou des interventions spontanées et inattendues.

Seulement, pour parvenir à « écouter » la ville dans un premier temps, à en ressentir les points sensibles de son histoire récente pour en faire une matière d’échanges et d’enseignements, nous devons réunir autour de ce projet l’ensemble des partenaires sociaux, culturels et politiques. Nous chercherons donc cette année, en étant invités par Serge BOULOC à être « Associés au Centre Culturel », à sensibiliser à ce projet la municipalité, le département de l’Aisne, la région Picardie, la DRAC Picardie et les établissements de la ville impliqués en matière de culture et d’éducation.


II – APPROCHE GLOBALE POUR UNE RESIDENCE DE COMPAGNIE

L’une des questions essentielles qui se pose à nous dans la perspective de développer un travail de création à Tergnier qui soit imprégné de la ville est la suivante : comment donner un sens pour les habitants de Tergnier à notre venue dans leur ville, et dans quelles mesures cela constituera-t-il la base d’un véritable échange entre ce que nous apportons et ce qu’ils nous transmettront?

Ce que la Compagnie émet aujourd’hui comme désir, c’est de bâtir une action culturelle à plusieurs volets tout au long de ce cheminement à Tergnier, qui relève de la synergie particulière que nous créerons entre la communauté des habitants, la création théâtrale et ses formes périphériques, et l’âme du territoire où nous sommes invités.


III – LE « SPECTATEUR COMPLICE »

Il s’agit pour l’heure d’entrevoir cette rencontre tout au long de la saison 2010/2011 en imaginant un dispositif en plusieurs étapes sur une saison pour commencer :

- Identifier des points de rencontre partenaires et y proposer des rendez-vous réguliers aux habitants pour échanger : Lecture à voix haute de la Compagnie/Discussion sur une thématique définie pour collecter les paroles des participants.
- Travailler à fédérer un groupe de « Spectateurs Complices » qui, dans leur temps libre, accompagneront les actions de la Compagnie, seront invités à suivre les étapes de la création 2011, deviendront les médiateurs du théâtre dans la ville et auront la liberté de soumettre des actions liées au théâtre, à la lecture, dirigées artistiquement par la Compagnie et le Centre Culturel.

Ces deux premiers axes devraient nous permettre de saisir la réalité des personnes que nous rencontrons, d’écouter leur parole, de prendre appui sur leur expérience du territoire, leurs racines, ce qui les touche ou les interroge.

Ainsi nous pourrons, à travers les associations, les centres sociaux, les écoles ou même dans les rues ou les cafés, recueillir des témoignages, dresser une sorte d’état des lieux de la vie à Tergnier, pour travailler sur les fondamentaux de l’histoire récente et écouter les désirs des citoyens pour demain.


IV – DE L’ECOUTE A LA CREATION COLLECTIVE ET AUX RENCONTRES AU CŒUR DE LA VILLE

Notre démarche dans le cadre des actions culturelles doit répondre au besoin des participants d’exprimer leur identité et de sentir qu’il y a un espace possible et accessible à tous pour cela. Un espace où chacun va se sentir unique, et être reconnu dans sa singularité au milieu d’un projet collectif.

Cette approche permet aux participants de revisiter leur vie avec un autre regard, avec des actes poétiques ou symboliques, pour donner vie à la mise en forme du sens de cette histoire qui est la leur. Cette matière sera par la suite un terreau d’écriture de formes artistiques pour les artistes que nous sommes : comédiens, marionnettistes, danseurs créateurs sonores ou scénographiques …

Partant de là, si nous n’intégrons pas les participants des actions culturelles aux créations de la compagnie en tant que comédiens, c’est à partir de la matière de ces témoignages que nous prendrons le temps d’inventer ces rendez-vous en marge de la création professionnelle de la compagnie.

Ces rendez-vous dont il était question plus haut seront le fruit d’une invention collective entre le Centre Culturel, les « Spectateurs Complices » et la Compagnie Ca Va Aller. Nous avons déjà imaginé plusieurs possibilités qui pourront prendre des formes différentes:

- Rendez-vous événementiels de lectures à haute voix en espaces publics et à la Médiathèque
- Rendez-vous réguliers mensuels au Centre Culturel
- Suivi des étapes de création des spectacles de la Compagnie


Ces rencontres seront préparées dans un esprit convivial, permettant l’échange en toute simplicité, où les participants et les spectateurs peuvent dialoguer, partager un repas ou boire un verre… Il s’agira de parvenir à créer une dynamique d’abord dans l’enceinte du Centre Culturel, une démarche déjà mise en place par Serge BOULOC, puis ailleurs dans la ville.


V – L’OUVERTURE AUX PROPOSITIONS EXTERIEURES

Dans le temps de son accueil à Tergnier, la compagnie restera disponible et ouverte aux propositions de tous les acteurs de cet accueil.

Si un enseignant s’avère intéressé par un atelier de pratique artistique, nous mettrons tout en œuvre, en dialoguant avec la ligue de l’enseignement et l’inspection académique, pour que cela devienne possible. Si un groupe se constitue et désire que nous proposions un atelier de pratique amateur, d’écriture, de disciplines périphériques, nous en serons ravis d’autant plus que le Centre Culturel s’avère être un excellent outil pour cela.




PROJET « INITIATION THEATRALE DES LA MATERNELLE »

Depuis 2005 la Compagnie CA VA ALLER mène un travail d’initiation à la pratique théâtrale. Dès la maternelle, nous intervenons pour transmettre aux plus jeunes et avec nos outils une autre approche de la compréhension de leur corps et l’éveil de leurs sens.

Formés à la scène, nous les amenons à travers le jeu à développer leur écoute, leur autonomie, leur respiration et à aller ensemble vers leurs premières " prises de parole en public".

Cette première initiation est une approche ludique, avec le soutien de la musique et d’exercices de voix et de mouvements. Le thème global est discuté avec l’enseignant qui est un moteur du projet et sera amené plus tard à reprendre certains exercices.



PROJET « THEATRE ET CITOYENNETE »

Avec le soutien de la FOL02, ce travail a été bâti autour de trois créations qui sensibilisent aux problématiques sociales et historiques que sont les conflits dans le monde et la migration des populations. Ainsi, à travers ALLONS ENFANTS, LA QUESTION et EXILES, nous traversons un siècle d’Histoire contemporaine sur la base de témoignages mis en scène par notre équipe artistique.

La question que l’on se pose ensuite dans le cadre des ateliers et qui donne naissance à de courtes scènes pourrait être : « comment cela résonne-t-il en nous au quotidien ? ». Cette question sera discutée ensemble après quelques séances d’appréhension de l’espace scénique.



PROJET « THEATRE AU LYCEE »

Il se trouve que toutes nos créations peuvent nourrir un travail au sein des lycées.

En partant d’ALLONS ENFANTS, EXILES, ou LA QUESTION bien entendu, qui est déjà l’objet de plusieurs invitations à rencontrer les lycéens avec le soutien des enseignants d’Histoire ou de philosophie.

Sur deux autres registres les ateliers de pratique théâtrale rencontrent les questionnements de société : MA VIE DE CHANDELLE, création 2009 qui traverse l’univers de la Télé Réalité et LE COORDONNATEUR qui aborde le harcèlement moral en entreprise.

Outre ces thèmes et en vue d’une initiation, le travail proposé aux adultes ou aux lycéens est toujours ludique, soutenu par la musique, l’appréhension de la respiration, de l’écoute, etc. Nous pouvons alors aborder les textes contemporains ou classiques, l’alexandrin et la pratique de l’écriture.